10.03.2016

Bayer et l’université de Gand unissent leurs forces au profit de l’agriculture durable:

Lancement de la chaire « Bayer ForwardFarming »

• Chaire destinée à stimuler le développement durable de l’agriculture grâce à des connaissances scientifiques

• Étape suivante dans l’optique d’un partage du savoir entre tous les groupes d’intérêt du secteur agricole

Gand, le 10 mars 2016 – L’université de Gand et Bayer ont présenté aujourd’hui une initiative commune destinée à promouvoir le développement durable dans le secteur agricole : la chaire « Bayer ForwardFarming ». Cette chaire exceptionnelle entend associer les connaissances scientifiques aux connaissances pratiques afin d’armer le secteur agricole belge face aux défis de demain.

 

Ces défis sont, en effet, nombreux : croissance démographique, demande croissante de denrées alimentaires, diminution de la superficie des terres agricoles disponibles, amenuisement des ressources naturelles. Sans oublier les innombrables attentes de la société et les exigences environnementales strictes. La solution réside dès lors dans un modèle agricole intégré, économiquement stable, écologique et socialement responsable. Ce genre de modèle agricole nécessite, bien sûr, des recherches et des innovations.

 

Le titulaire de la chaire est Marc Van Meirvenne, doyen de la faculté d’ingénierie biologique de l’université de Gand. Au cours des deux prochaines années, il dirigera une équipe de recherche qui appliquera et confrontera à la pratique courante une série de possibilités de « smart farming » à la Bayer Forward Farm de Huldenberg. La combinaison des résultats d’analyses de sol et de tests d’amendement spécifique au site, de surveillance des cultures et de détermination du rendement devrait déboucher sur de nouvelles connaissances scientifiques.

 

Carsten Dauster, responsable Crop Science chez Bayer dans le Benelux : « Grâce à cette chaire unique, nous pourrons, sur la base de la recherche scientifique menée à l’université de Gand, contribuer à une agriculture plus durable. Nous sommes convaincus que l’avenir du secteur sera en partie déterminé par le savoir – les connaissances et les données récoltées à l’aide d’outils de haute technologie tels que les drones, les satellites et les capteurs. L’agriculteur pourra alors prendre de meilleures décisions plus rapidement et utiliser les outils existants de manière plus ciblée, dans l’intérêt de son entreprise et de l’environnement. »

Pour l’université de Gand, cette chaire ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de la recherche intégrée relative aux méthodes agricoles modernes. « Avec Bayer, nous entendons, par l’intermédiaire de cette chaire, associer la technologie de pointe aux concepts que sont la durabilité et la protection de l’environnement », explique le prof. Marc Van Meirvenne, titulaire de la chaire et doyen de la faculté d’ingénierie biologique de l’UGent. « Nous menons nos recherches dans une exploitation active : la ferme Hof ten Bosch à Huldenberg. Nous sommes donc directement en contact avec la réalité. Cette collaboration nous offre, en outre, une occasion unique de promouvoir nos activités au-delà du monde universitaire. »

 

La chaire bénéficiera également à l’enseignement de la faculté. À la rentrée académique prochaine, la faculté d’ingénierie biologique proposera en effet un nouveau cours axé sur l’agriculture de précision. Dix professeurs de la faculté seront mobilisés.

 

Un dialogue approfondi

 

La chaire « Bayer ForwardFarming » favorisera également l’échange de connaissances entre tous les groupes d’intérêt du secteur agricole. Les agriculteurs et les autres groupes d’intérêt de la chaîne de valeur auront accès aux découvertes scientifiques les plus récentes. Ils pourront, en outre, compter sur des connaissances pratiques au niveau opérationnel et sur l’expertise des leaders du secteur. Marc Sneyders, responsable Sustainable Operations, division Crop Science de Bayer en Belgique : « La chaire nous permettra d’intensifier le dialogue avec les différents partenaires du secteur. En ce qui nous concerne, l’acquisition de connaissances scientifiques s’inscrit dans le prolongement logique de notre concept ForwardFarming. Un concept que nous avons créé pour pouvoir partager des connaissances pratiques en matière d’agriculture durable. »

La plateforme de connaissance Bayer ForwardFarming et Hof ten Bosch

 

Bayer ForwardFarming est une plateforme de connaissance consacrée aux pratiques agricoles durables et visant à renforcer le dialogue au sein du secteur et en dehors. L’initiative s’articule autour de trois éléments de base : les solutions de cultures intégrées (association de semences de haute qualité et de produits chimiques et biologiques de protection des cultures), la gestion responsable proactive pour garantir une utilisation sûre et efficace des produits de protection des cultures (tant pour l’utilisateur que pour l’environnement) et les partenariats.

 

La Forward Farm belge, Hof ten Bosch, se situe à Huldenberg. Elle cultive des pommes de terre, du blé, des betteraves sucrières, du maïs, des pommes et des poires sur 150 hectares. Bayer y collabore avec les propriétaires/agriculteurs Josse et Jan Peeters afin de tester des solutions innovantes et durables aux problèmes qui touchent actuellement le secteur belge de l’agriculture. Dans ce cadre, les agriculteurs utilisent les solutions les plus récentes en matière d’agriculture de précision. Une station météorologique sophistiquée leur permet, par exemple, de mieux évaluer la survenance de maladies dans les plantations. Les tracteurs utilisent aussi des systèmes GPS à la pointe de la technologie pour répandre les produits de protection des cultures avec une précision de 2 cm.

 

Bayer : Science For A Better Life

Bayer est une entreprise mondiale dont les cœurs de métier se situent dans les secteurs Life Science de la santé et de l’agriculture. Elle a pour vocation de proposer des produits et des services utiles et qui améliorent la qualité de vie, tout en créant des valeurs par l'innovation, la croissance et une rentabilité élevée. Le Groupe s'engage à soutenir les principes du développement durable et s'investit dans son rôle de « corporate citizen » avec une responsabilité éthique et sociale. Au cours de l'exercice fiscal 2015, Bayer a employé 117.000 personnes et réalisé un chiffre d’affaires de 46,3 milliards d’euros. Le montant des investissements a atteint 2,6 milliards d’euros et le Groupe a investi 4,3 milliards d’euros dans la recherche et le développement. Ces chiffres englobent ceux de l’entreprise indépendante de polymères hautes performances, cotée en Bourse depuis le 6 octobre 2015 sous le nom Covestro. Pour de plus amples informations : www.bayer.com.

 

Faculté d’ingénierie biologique de l’UGent : la passion de la matière vivante

La faculté d’ingénierie biologique de l’université de Gand dispense un enseignement académique et offre des services qui reposent sur la recherche scientifique appliquée innovante axée sur la matière vivante. L’enseignement et la recherche intègrent les techniques d’ingénierie aux sciences biologiques, physiques et chimiques afin de favoriser la production et le traitement durables de matières premières animales et végétales ainsi que la gestion et la protection de la nature, de l’homme et de l’environnement. La faculté offre des possibilités uniques de recherche pluridisciplinaire ayant un impact considérable sur la société pour les pays industrialisés et en développement. C’est pourquoi nous investissons dans les interactions avec d’autres centres de connaissances, divers pouvoirs publics et des partenaires de l’industrie afin de valoriser les résultats de la recherche. UGent.be/bw

 

Contact : Bayer : Els Bruyninckx, tél. : +32 474 288 177 E-mail : els.bruyninckx@bayer.com

Faculté d’ingénierie biologique de l’UGent : Sylvie Peeters, tél. : +32 491 06 91 45 E-mail : Sylvie.Peeters@UGent.be