30.06.2017

Une étude de terrain fait état de l'absence de constance dans les effets des néonicotinoïdes sur les pollinisateurs

  • Une étude de terrain a produit des résultats contradictoires, soulignant la nécessité de prendre dûment en considération des facteurs tels que la force de la colonie et les conditions environnementales.
  • L'étude confirme que ni les reines des bourdons ni la production d'œufs chez les abeilles solitaires ne sont « directement affectées par les traitements apportés aux semences ».
  • Bayer demeure convaincu que les traitements à base de néonicotinoïdes apportés aux semences de colza n'ont aucun effet délétère à court et à long terme sur les abeilles et que ces traitements sont utiles et rentables pour les agriculteurs.

Diegem, le 29 juin 2017 – Une nouvelle étude publiée récemment dans le magazine Science n'apporte aucune conclusion cohérente quant à l'impact des traitements à base de néonicotinoïdes apportés aux semences de colza, tant pour la santé des colonies d'abeilles mellifères, que les bourdons ou les abeilles solitaires. Cette étude de terrain à grande échelle menée à travers trois pays a été conduite par le Centre for Ecology & Hydrology (CEH) basé au Royaume-Uni, et financée par Bayer et Syngenta. L'objectif de cette étude était de comparer des colonies d'abeilles mellifères qui butinent dans des champs de colza traités ou non à base de néonicotinoïdes pour déterminer si ces derniers avaient un impact sur leur santé dans des conditions réalistes. Parallèlement à cette étude, une expérience en laboratoire a été menée sur des bourdons et des abeilles solitaires.

Les résultats discordants selon le pays soulignent la nécessité de prendre en considération des facteurs tels que la force de la colonie et les conditions environnementales.

Le CEH n'a pas constaté d'effets constants en Allemagne, en Hongrie et au Royaume-Uni sur le plan d'indicateurs clés de l'état de santé de la colonie d'abeilles, comme sa force, la mortalité des abeilles ouvrières, la survie de la colonie aux conditions hivernales, ou encore le comportement ou la sensibilité aux maladies des abeilles mellifères.

 

Dans le volet allemand de l'étude, les chercheurs ont observé une corrélation positive entre la performance de la ruche et le traitement des semences par néonicotinoïdes, c'est-à-dire que la colonie gagnait en force lorsqu'elle butinait du colza traité. Ces résultats corroborent la conclusion selon laquelle les colonies présentes sur des sites traités étaient en moyenne plus résistantes au début de l'étude que celles présentes sur les sites de contrôle.

 

En revanche, une diminution des performances de la colonie a été observée au Royaume-Uni et en Hongrie dans une certaine mesure. La mortalité des colonies au Royaume-Uni était trop élevée au sein des différents sites de l'étude pour étayer des conclusions scientifiques solides, notamment sur le plan de leur capacité à résister aux conditions hivernales. Par conséquent, aucune conclusion fiable ne peut être tirée en matière de risques à partir des données provenant de ces sites.

 

Au début de l'étude, en Hongrie, la force moyenne des colonies sur les sites traités était légèrement inférieure à celle des colonies sur les sites non traités et les conditions environnementales étaient très diverses entre les sites de contrôle et les sites traités.

 

Comme l'a expliqué le Dr Richard Schmuck, Directeur de la Sécurité environnementale chez Crop Science, une division de Bayer, « Pour comprendre ces résultats contradictoires entre les différents pays, il importe de souligner que, dans l'étude menée par le CEH, des colonies d'abeilles de différente force n'étaient pas réparties uniformément à travers les différents sites traités. Récemment, nous avons achevé l'analyse de sensibilité de la base de données d'une étude de terrain menée sur 20 ans qui suggère que le développement des colonies d'abeilles dépend fortement de la force de la colonie au début de l'étude. »

 

Une fois que les divergences en termes de taille de l'essaim et de conditions environnementales sont dûment pondérées, l'analyse statistique ne révèle plus les différences observées. « Il est malheureux que l'analyse statistique publiée n'ait pas été pondérée par ces facteurs, mais elle illustre bien la complexité de l'exécution d'une étude menée à une si grande échelle » a ajouté le Dr Schmuck.

 

« C'est la raison pour laquelle nous n'avons pas la même interprétation des résultats de cette étude que celle adoptée par le CEH lorsqu'il affirme que les semences traitées sont néfastes, et nous demeurons convaincus que les néonicotinoïdes sont sûrs s'ils sont utilisés de manière responsable. »

 

Les études menées sur les abeilles sauvages doivent être analysées de près

Le document du CEH fait également état d'une corrélation très variable et incohérente entre l'exposition aux traitements à base de néonicotinoïdes utilisés dans la culture du colza et l'impact sur le bourdon, Bombus terrestris, et l'abeille solitaire, Osmia. En effet, le seul résultat statistiquement significatif concernait les chiffres obtenus par des drones pour le bourdon, qui étaient en augmentation en Allemagne dans les champs de colza traité comparé au groupes de contrôle, mais le Royaume-Uni a enregistré, lui, une diminution pour ces mêmes chiffres. Les auteurs du document indiquent que ni les reines des bourdons ni la production d'œufs par les abeilles solitaires n'étaient « directement affectés par les semences traitées ou le pays de l'étude ».

 

Cependant, les auteurs ont entrepris d'autres analyses statistiques qui suggèrent que la production de la reine chez le bourdon et les cellules reproductives de l'abeille solitaire pourraient directement être affectées par leur exposition aux néonicotinoïdes. Cependant, cette analyse a été effectuée à partir de données regroupées, en d'autres termes, les données relatives aux trois pays ont été agrégées, mais ces corrélations n'auraient pas été relevées si les données avaient été analysées séparément pour les trois pays.

Conclusion

Cette étude s'ajoute à plusieurs études de paysage menées récemment. Les résultats de l'étude du CEH sont contradictoires et donc peu concluants, vu la différence des effets selon l'espèce et le pays dans lequel celle-ci a été étudiée. Nous pensons que si des facteurs environnementaux (comme la force de la colonie ou les effets des conditions environnantes) autres que l'exposition à du colza traité avaient été dûment pris en compte dans l'analyse, ses résultats auraient été comparables à ceux, par exemple, des études de paysage conduites récemment pour la clothianidine dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, un Land dans le nord de l'Allemagne, qui a prouvé l'innocuité des semences de colza traités par clothianidine pour les abeilles pollinisatrices dans des conditions réelles.

 

Les agriculteurs doivent combattre les organismes nuisibles de leurs cultures arables comme le colza s'ils veulent produire l'alimentation sûre, de qualité et abordable qu'exigent les consommateurs européens. Bayer demeure convaincu que les traitements à base de néonicotinoïdes pour le colza n'ont aucun effet délétère à court et à moyen terme sur les abeilles et que ces traitements pour semences sont utiles et rentables pour les agriculteurs.

Bibliographie

Schmuck, R. et Lewis, G., Ecotoxicology: Review of field and monitoring studies investigating the role of nitro-substituted neonicotinoid insecticides in the reported losses of honey bee colonies (Apis mellifera) (Analyse des études de terrain et de contrôle afin de déterminer le rôle des insecticides à base de néonicotinoïdes nitro-substitués dans les disparitions signalées de colonies d'abeilles (Apis mellifera)
Ecotoxicology (2016). DOI : 10.1007/s10646-016-1734-7
http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1734-7

 

Heimbach, F., Russ, A., Schimmer, M. et al.: Large-scale monitoring of effects of clothianidin dressed oilseed rape seeds on pollinating insects in Northern Germany: implementation of the monitoring project and its representativeness. (Surveillance à grande échelle des effets des semences de colza enrobées de clothianidine sur les insectes pollinisateurs dans le nord de l'Allemagne : mise en œuvre du projet de surveillance et sa représentativité)
Ecotoxicology (2016). DOI: 10.1007/s10646-016-1724-9
http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1724-9

 

Rolke, D., Persigehl, M., Peters, B. et al.: Large-scale monitoring of effects of clothianidindressed oilseed rape seeds on pollinating insects in northern Germany: residues of clothianidin in pollen, nectar and honey. (Surveillance à grande échelle des effets des semences de colza enrobées de clothianidine sur les insectes pollinisateurs dans le nord de l'Allemagne : traces de clothianidine dans le pollen, le nectar et le miel).
Ecotoxicology (2016). DOI: 10.1007/s10646-016-1723-x

http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1723-x

 

Rolke, D., Fuchs, S., Grünewald, B. et al.: Large-scale monitoring of effects of clothianidin-dressed oilseed rape seeds on pollinating insects in Northern Germany: effects on honey bees (Apis mellifera). (Surveillance à grande échelle des effets des semences de colza enrobées de clothianidine sur les insectes pollinisateurs dans le nord de l'Allemagne : effets sur les abeilles mellifères (Apis mellifera))
Ecotoxicology (2016). DOI: 10.1007/s10646-016-1725-8

http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1725-8

 

Sterk, G., Peters, B., Gao, Z. et al.: Large-scale monitoring of effects of clothianidindressed OSR seeds on pollinating insects in Northern Germany: effects on large earth bumble bees (Bombus terrestris). (Surveillance à grande échelle des effets des semences enrobées de clothianidine sur les insectes pollinisateurs dans le nord de l'Allemagne : effets sur le bourdon terrestre (Bombus terrestris))
Ecotoxicology (2016). DOI: 10.1007/s10646-016-1730-y

http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1730-y

 

Peters, B., Gao, Z. & Zumkier, U. Ecotoxicology: Large-scale monitoring of effects of clothianidin-dressed oilseed rape seeds on pollinating insects in Northern Germany: effects on red mason bees (Osmia bicornis) (Surveillance à grande échelle des effets des semences enrobées de clothianidine sur les insectes pollinisateurs dans le nord de l'Allemagne : effets sur les osmies rousses (Osmia bicornis))
Ecotoxicology (2016). DOI: 10.1007/s10646-016-1729-4

http://rd.springer.com/article/10.1007/s10646-016-1729-4

 

Contact :
Joris Poppe, +32 471 48 14 03, joris.poppe@bayer.com

 

Bayer: Science For A Better Life

Bayer est une entreprise mondiale dont les activités principales se situent dans les secteurs Life Science des soins de santé et de l'agriculture. Elle propose des produits et des services qui améliorent la qualité de vie tout en créant de la valeur par l’innovation, la croissance et une rentabilité élevée. Le Groupe s’engage à soutenir les principes du développement durable et s’investit dans son rôle de «corporate citizen» avec une responsabilité éthique et sociale. Au cours de l’exercice fiscal 2016, Bayer a employé environ 115.200 personnes et réalisé des ventes d’un montant de 46,8 milliards d’euros. Le montant des investissements a atteint 2,6 milliards d’euros, et le Groupe a investi 4,7 milliards d’euros dans la Recherche et le Développement. Ces chiffres incluent ceux de la division polymères de haute technologie, qui a été lancée en bourse en tant que société indépendante, sous le nom de Covestro, le 6 octobre 2015. Pour plus d’informations, consultez www.bayer.com.


Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations de nature prévisionnelle fondées sur les hypothèses et pronostics actuels des équipes dirigeantes du Groupe Bayer. Divers risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pourraient entraîner des différences matérielles entre les résultats réels futurs, la situation financière, le développement ou les performances de la société et les estimations données ici. Ces facteurs sont notamment ceux dont il est question dans nos rapports publics, qui figurent sur le site web de Bayer : www.bayer.com. La société n'assume aucune responsabilité concernant la mise à jour de ces déclarations de nature prévisionnelle suite à des événements ou développements futurs.